27/06/2012

Concert écolo de Jean-Michel Jarre en plein désert

Sous un déluge de feux d'artifices et de rayons laser, le musicien français Jean-Michel Jarre a marié samedi soir musique occidentale et marocaine au pied des dunes de sable de Merzouga (sud-est du Maroc) pour alerter sur les graves conséquences de la raréfaction de l'eau.







Sons et images
 

Des images impressionnantes sur le manque d'eau ont été projetées sur 7 écrans géants, alors que les synthétiseurs produisaient une musique électro-acoustique qui dominait les instruments des musiciens marocains accompagnant le groupe de Jean-Michel Jarre






Désolation
 

Sur un écran, un joueur invisible tire une balle de golf. Moins d'une seconde plus tard, sur un autre écran géant, ce sont des dizaines d'oranges qui tombent à terre laissant leur oranger dans une désolation renforcée par le teint noirci du tronc et des branches.






Slogans chocs  

"Un enfant meurt toutes les 17 secondes par manque d'eau", a lancé Jean-Michel Jarre aux spectateurs venus de toute la région d'Errachidia assister à son concert nocturne aux portes du désert. "Un parcours de golf en Arizona consomme en un jour plus d'eau que n'en consomme la ville de Fès en un mois", a-t-on pu lire sur l'un des sept écrans magiques du concert.
Conscientiser
 

"Le manque d'eau tue plus que la guerre", a souligné samedi Jean-Michel Jarre lors d'une conférence de presse. "Notre rôle à nous intellectuels, saltimbanques, artistes, c'est d'être des hauts parleurs", a-t-il ajouté en louant les actions de l'ONU et de l'Unesco, dont il est ambassadeur de bonne volonté depuis 1993.

Guerre pour l'eau
 

Jarre a eu aussi recours aussi à la satire: "si le président (américain George W.) Bush savait que l'eau était plus précieuse que le pétrole, c'est le Canada qu'il aurait occupé et non pas l'Irak", a-t-il lancé aux spectateurs à Merzouga.

Milliers de spectateurs
 

"Water for life" ou "l'eau source de vie", est le slogan retenu par Jean-Michel Jarre pour son concert retransmis en direct par la télévision. 5.000 à 6.000 spectateurs ont assisté à ce concert. Ce gros spectacle a été une occasion pour "tenter de faire parvenir des messages sur le problème numéro un de la planète, celui de l'eau", a déclaré Jean-Michel Jarre reprenant un thème que le Programme des Nations Unis pour le développement (Pnud) avait retenu pour l'année 2006.

Tourisme
 

La population du sud-est marocain a accueilli favorablement le concert de Jean-Michel Jarre, également pour ses éventuelles retombées touristiques. "Avec les étrangers qui se sont déplacés jusqu'ici, il fera davantage connaître notre région et y encouragera le tourisme", a estimé Moha Errich, un responsable local du ministère du tourisme. "Mais les auberges veulent et doivent garder le cachet local car si un promoteur s'amuse à ériger ici un hôtel cinq étoiles, aucun touriste ne frappera à sa porte", a-t-il ajouté. Jean-Michel Jarre a de son côté prévenu contre "le tourisme de masse" à Merzouga, lieu de transition entre les oasis vertes et les premières dunes du désert.


video

No comments:

Post a Comment